Histoire du

« Petit Cîteaux »

Le Père Faller remet les Constitutions à la Mère Prieure.Bénédictines Adoratrices

Le « Petit Cîteaux »

À Dijon, capitale du duché de Bourgogne, l’ancien domaine du monastère cistercien de Cîteaux se trouve à côté de la grande cathédrale Saint Bénigne. Cet édifice représentatif dont les bâtiments les plus anciens remontent au XIIIe et XIVe siècle, servait de résidence aux abbés de Cîteaux et accueillait les hôtes étrangers. Le domaine dénommé aujourd’hui « Le Petit Cîteaux », fut constamment rénové et agrandi, et depuis le XIXe siècle sous la conduite de Mère Henriette Ehret les Sœurs s’établirent dans cette demeure.

Le « Petit Cîteaux »

Au cours des années, les dons faits par les fondations augmentèrent le patrimoine du « Petit Cîteaux » ; les bâtiments furent agrandis et transformés. Les abbés Nicolas Boucherat et Edmé de la Croix se réfugièrent  au « Petit Cîteaux » pendant les guerres de religion au XVIe siècle, et ce pour se protéger des bandes de mercenaires qui n’hésitaient pas à piller le monastère de Cîteaux. Claude Vaussin, le 47e abbé de Cîteaux, mourût en 1670 dans les murs du domaine ainsi que le 61e, c’est-à-dire l’avant dernier abbé du monastère, Andoche Pernot des Crots, le 14 septembre 1748.

 

Le « Petit Cîteaux » connut un rayonnement baroque sous la direction du dernier Abbé de Cîteaux, François Trouvé. En 1757 on célébra la guérison du roi Louis XV qui avait contracté la variole, et, le 15 mai 1778, on rendit honneur, dans le cadre d’une réception solennelle, au Prince de Condé, gouverneur du roi de France en Bourgogne.

Le Duc de Bourgogne Hugues II et son épouse Mahaut de Mayenne avaient acheté un domaine à l’abbaye bénédictine de Saint Bénigne. Ce dernier était situé à l’ouest de l’église de l’abbaye, à l’extérieur des anciens remparts de Dijon et entre les deux rivières Ouche et Suzon. Il se composait d’un vignoble et d’une prairie. Ce petit domaine agricole exploité en fermage, était dénommé « Maison de la Duchesse ». Le Duc Hugues II décida de construire autour de la ville et de ses faubourgs une enceinte fortifiée avec des tours après qu’un terrible incendie eut détruit presque entièrement Dijon. La duchesse de Bourgogne, Mahaut de Mayenne, veuve depuis 1142, fit cadeau à l’abbaye de Cîteaux de tout le domaine, y compris les terres.

Zone de Texte: Le « Petit Citeaux »